PENSÉE DU 10/12/17

Ceci peut vous aider dans vos échanges respectifs : "JÉSUS ÉTAIT-IL JUIF ? Aujourd’hui, il suffit de faire une recherche sur Internet pour constater la grande controverse et les désaccords autour de cette question.
Avant de pouvoir répondre de manière appropriée, il faut d’abord poser une autre question : qu’est-ce qu’un Juif ? Même cette question est sujette à controverse et la réponse varie en fonction de celui qui la donne. Voici toutefois une définition sur laquelle chacun des principaux courants du judaïsme (orthodoxe, conservateur et réformé) pourrait s’accorder : « est juive toute personne dont la mère est juive ou s’est officiellement convertie au judaïsme. » Bien que la Bible hébraïque ne mentionne nulle part directement l’ascendance matrilinéaire, le judaïsme rabbinique moderne pense que celle-ci est sous-entendue par plusieurs passages de la Torah, tels que Deutéronome 7,1-5, Lévitique 24,10 et Esdras 10,2-3. On trouve dans les Écritures plusieurs exemples de Gentils qui se sont convertis au judaïsme (par ex. Ruth la Moabite ; voir Ruth 1,16 où celle-ci exprime son désir de se convertir) et sont dès lors considérés comme tout aussi juifs que les Juifs d’origine.
Alors, posons-nous ces deux questions : Jésus était-il Juif sur le plan ethnique; Pratiquait-il la religion juive ?
Jésus était-il juif sur le plan ethnique ou sa mère était-elle juive ?
Jésus s’identifiait clairement aux Juifs de son époque, à son peuple et à la tribu dont il était issu selon la chair, ainsi qu’à leur religion (bien qu’il en corrigeât les erreurs de pratique). Dieu l’a envoyé en Judée à dessein : « Elle est venue chez les siens [les Juifs], et les siens [les Juifs] ne l’ont pas accueillie. Mais à tous ceux [Juifs] qui l’ont acceptée, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le droit de devenir enfants de Dieu. » (Jean 1,11-12) Il a dit clairement : « Vous [les Gentils] adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. » (Jean 4,22) Le tout premier verset du Nouveau Testament proclame clairement les origines juives de Jésus : « Voici la généalogie de Jésus-Christ, fils de David, fils d’Abraham. » (Matthieu 1,1) Des passages comme Hébreux 7,14 : « De fait, il est parfaitement clair que notre Seigneur est issu de Juda » attestent clairement que Jésus descendait de la tribu de Juda, de laquelle vient le terme « juif. »
Qu’en est-il de Marie, sa mère ? Dans la généalogie en Luc 3, on voit clairement qu’elle était une descendante directe du roi David, ce qui donnait à Jésus le droit légal de monter sur le trône d’Israël et établissait sa judaïté au-delà de tout doute possible.
Jésus pratiquait-il la religion juive ? Ses deux parents avaient « accompli tout ce que prescrivait la loi du Seigneur. » (Luc 2,39) Sa tante Élisabeth et son oncle Zacharie étaient également des Juifs respectueux de la Torah (Luc 1,6). On voit donc que toute sa famille prenait certainement sa foi juive très au sérieux. Dans le Sermon sur la Montagne (Matthieu 5,7), Jésus a affirmé continuellement l’autorité de la Torah et des Prophètes (Matthieu 5,17), même dans le royaume des cieux (Matthieu 5,19-20). Il allait régulièrement à la synagogue (Luc 4,16) et ses contemporains juifs respectaient son enseignement. (Luc 4,15). Il enseignait dans le Temple juif à Jérusalem (Luc 21,37), dans une partie de cet édifice où il n’aurait tout simplement pas eu le droit d’entrer s’il n’avait pas été juif (Actes 21,28-30). Jésus affichait aussi des signes extérieurs d’un Juif pratiquant. Il portait des tsitsits (franges) sur ses vêtements (Luc 8,44, Matthieu 14,36), selon les commandements (Nombres 15,37-39). Il fêtait la Pâque (Jean 2,13) et allait en pèlerinage à Jérusalem (Deutéronome 16,16) pour cette fête juive primordiale. Il fêtait aussi Souccoth, ou la fête des tabernacles (Jean 7,2 et 10), et montait à Jérusalem à cette occasion (Jean 7,14), comme l’exigeait la Torah. Il fêtait également Hanoukka, la fête des lumières (Jean 10,22), ainsi que probablement Rosh Hashana, la fête des trompettes (Jean 5,1), montant également à Jérusalem à ces occasions, bien que cela ne soit pas exigé par la Torah.
Jésus se considérait clairement comme juif. (Jean 4,22) et comme roi des Juifs. (Marc 15,2) De sa naissance à son dernier Seder de Pâque (Luc 14-15), il a vécu comme un Juif pratiquant. " Lu sur FB


 
PENSÉE DU 22/11/17
 
Il n'y a pas de miracle quand vous suez sous un soleil de plomb. Il n'y a pas de miracle quand vous êtes trempés sous la pluie.Il y a miracle ou du moins action divine lorsque le cours normal des choses est suspendu afin de permettre quelque chose. Or, plus votre connaissance augmente, plus l’œuvre divine devient normale à vos yeux. Ce que nous appelons "surnaturel" est très normal pour Dieu. En tant que Benei ha Elohim, nous avons part à cette nature divine. Ainsi Les œuvres divines sont en réalité normales pour nous et par nous !!!

 
2EME PENSÉE DU 5/11/17
 
Qu'est -ce que l'Eglise ?

Pour une définition simple et commune, je dirai l'Eglise, c'est le corps du Christ, l'Assemblée du Mashiach. Il est écrit que le Fils de l'homme cherche un lieu où reposer sa tête. Si donc le Mashiach est la tête, l'Eglise est le corps qui s'attache à lui. Il faut déjà comprendre, qu'en Mashiach s'accomplit la promesse faite à Abraham selon laquelle toutes les nations seront bénies en sa postérité. Nous comprenons donc que tout ceci traite avec la vie des nations.

Revenons aux origines: Le type du Mashiach dans la Bible, c'est David le Roi d’Israël. Seulement, il fut oint pendant que Saül régnait. Il y eut donc deux oints en présence. Il y eut donc deux têtes, avec donc deux corps en présence,
l'un se renforçant et l'autre s'affaiblissant avec le temps, jusqu'au jour où quelque chose arriva.

2 Samuel 5,1: "Toutes les tribus d'Israël vinrent trouver David à Hébron et lui dirent: "Nous voici, nous sommes tes os et ta chair."

Nous avons là, le Corps du Oint, le Corps du Christ, Le Corps de David. Et nous sommes bien loin du religieux mais dans ce que nous appellerons aujourd'hui : le politique.

Ainsi l'EGLISE d'une nation se compose de toutes les composantes de cette nation sous le leadership de son chef qui en est la tête et précisément "la bouche", le commandement. Celui qui est établi à la tête de l'organigramme de la nation pour sa survie est l'Oint de la nation qui, elle, doit se soumettre à lui pour sa survie. (Lamentations 4,20)

Et si nous lisons bien notre bible, nous verrons le grief, l'accusation qui fit crucifier Yeshua notre Seigneur. Pilate avait fait écrire : Jésus de Nazareth, le Roi des Juifs. Et quand après la résurrection de Lazare, Caiphe décida de le faire mourir, c'était afin que les romains ne détruisent pas le peuple, bref pour sauver sa nation d'une destruction certaine.

Ne confondons pas les maisons de prière, les temples et l'EGLISE qui est bien autre chose. Le temple traite de l'aspect religieux mais l'EGLISE est hautement POLITIQUE.

Shalom à tous !!!
 
1ERE PENSÉE DU 5/11/17

Au commencement de l’industrie automobile, il y eut un besoin énorme en caoutchouc et déjà le Congo fut le principal fournisseur sous l’égide du Roi Leopold II de Belgique.
Voici qu’aujourd’hui encore comme dans beaucoup d’autres domaines la RDC est au cœur des enjeux mondiaux de ce temps.
La vraie bataille est de pouvoir se positionner pour avoir part à cela. Ceux qui ont les yeux ouverts ont déjà compris que le bonheur du peuple congolais dépend de sa capacité à intégrer ces paramètres et à élever notre niveau de compréhension des échanges mondiaux.
En fait, la survie des congolais, sur cette terre qui nous porte, dépend de notre capacité de fusionner avec elle. Ceci implique donc une politique en matière d’éducation adaptée au microcosme congolais.
Il faudrait un programme d’étude du Congo et de ses potentialités dès les primaires de sorte que chaque congolais connaisse en profondeur sa terre ainsi que son influence sur le jeu politico-économique mondial. Car, à observer minutieusement le Congolais, nous vivons ignorant royalement ces faits.
Tout congolais finissant le secondaire devrait avoir vu et touché de ses mains la majorité des minerais qui font la Gloire de sa terre nourricière. Le Congolais est pauvre car il lui manque la connaissance de sa terre, le Congolais veut vivre à l’étranger car son imagination a été nourrie très tôt par les images de l’extérieur lui offrant une connaissance qui lui a donné la Foi pour voyager aux extrémités de la terre. Seulement aucune de ces terres ne ressemble à la Nôtre.
Pour remédier à cette plaie, il est important de nourrir l’imaginaire du Congolais aux quatre vents en le réconciliant véritablement avec sa terre et en lui donnant cette connaissance qui lui fait défaut. En réalité les métiers, et donc les formations au Congo, devraient être axées prioritairement vers l’usage et l’exploitation de nos richesses tant minières que celles produites par l’agriculture.
L’article ci-joint nous parle du cobalt mais que savent les congolais du cobalt ,de ses dérivés et de son poids sur le marché ?
Je ne parle même pas des autres minerais ... Combien de Congolais ont entendu parlé des Tourbières, très importantes pour l’écologie mondiale découvertes dans la Cuvette Centrale ???
Qui s’y est préparé ? Comment allons nous gérer cela ? Quelles en seront les implications au niveau de la Géopolitique sous régionale et même mondiale ? Quelles en seront les retombées en matière d’emploi etc ...

Voici donc quelques éléments de réflexions pour tout Congolais mais aussi pour chaque enfant de Mama Africa dans la diaspora. La réconciliation avec les terres de nos aïeux implique une meilleure connaissance de celles ci afin d’agir au mieux pour les intérêts de tous.
Comme toujours, « mon peuple périt parce qu’il lui manque la connaissance. » Le vrai changement ne viendra pas de la rue, mais de notre capacité à produire des hommes qui défendront avec sagesse les intérêts des nationaux à la Table des puissants.
Je dis « avec sagesse » car à l’ère de la Globalisation de l’économie, à l’ère de la mondialisation les intérêts des Multinationales vont très souvent à l’encontre des intérêts des nationaux. Ils sont les Goliath de notre temps, il nous faut des David qui avec une sagesse particulière triompheront de la sagesse des géants. Cela passe par une modification profonde de nos politiques en matière d’éducation en vue de faire de chaque Africain, non un futur migrant, mais un expert dans les domaines des richesses de sa terre. Il est temps que les Ministères de l’éducation de chaque pays Africain produisent des programmes qui atteindront ce but au minimum pour le Baccalauréat .
Bonne méditation à tous.


http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/10/28/kabila-milieu-de-nouvelle-bataille-mondiale-cobalt.html
 
PENSÉE DU 4/11/17
 
« La calomnie est appelée triple meurtre. Pourquoi? Parce qu’elle tue trois personnes: Celui qui calomnie, celui qui est calomnié, et celui qui l’écoute . » La tradition Juive enseigne que la destruction du second temple et donc du dernier exil est le « lashon hara » La mauvaise langue. Or à Golgotha moururent 3 hommes ce jour là.

Shalom à tous !!!
PENSÉE DU 31/10/17

Une pensée taraude mon cœur depuis quelques jours: J'interpelle toutes les "Esther" qui me liront.

Pour cela, prenez en compte cette première information: "Il existe plusieurs modes d’acquisition de la nationalité française :

  • en vertu de la naissance et de la résidence en France;
  • en raison du mariage avec un ressortissant français;
  • en vertu du lien de filiation (cas de l’adoption simple ou de l’enfant mineur resté étranger alors qu’un au moins des parents est devenu français);
  • en raison du placement à l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE);
  • par décret de naturalisation ou de réintégration"
  • Rassurez vous, je ne viens pas vous parler d'acquisition de la nationalité française mais plutôt d'autre chose.
    En fait quelque soit la voie empruntée, les personnes finissent par devenir française car c'est en réalité le but poursuivi.
    Dans ce cas, nous voyons que le mariage n'est pas la fin en soi, elle n'est que le moyen permettant de devenir français ou française.
    Dans Esther 4,14b: Mardochée dit à la reine Esther ceci: "Et qui sait si ce n'est pas pour un temps comme celui-ci que tu es parvenue à la royauté?"
    Remettons donc les choses à leur place: Esther n'est pas parvenue au mariage, mais bien à la royauté; le mariage étant sa voie d'accès la menant à la royauté.
    Simplement, voyons trois exemples dépeignant la royauté:

    1 Samuel 9,20b: "Et pour qui est réservé tout ce qu'il y a de précieux en Israël ? N'est-ce pas pour toi et pour toute la maison de ton père?"

    Luc 7,25: "Mais, qu'êtes-vous allés voir? Un homme vêtu d'habits précieux? Voici, ceux qui portent des habits magnifiques, et qui vivent dans les délices, sont dans les maisons des rois."

    1 Rois 3,13: " Je te donnerai, en outre, ce que tu n'as pas demandé, des richesses et de la gloire, de telle sorte qu'il n'y aura pendant toute ta vie aucun roi qui soit ton pareil."

    Retenez donc ceci , la royauté c'est la richesse et la gloire.
    Aujourd'hui comme jadis, tous ouvertement ou secrètement la désirent, elle, la royauté.
    Est-ce une faute? NON et NON !!!
    De même que désirer devenir français ne peut en soi constituer un délit, de même désirer la richesse et la gloire, désirer la royauté ne saurait en soi constituer un délit.
    C'est le comment y accéder qui doit attirer et retenir notre attention :
    Par filiation (Salomon était fils de David)
    Par mariage (Esther devint l'épouse d'Assuérus)
    Par choix divin et après avoir servi le roi (David fut au service de Saül au commencement)
    Il y a des voies injustes qui mènent à la ruine plutôt qu'à un règne paisible : rébellion, sédition, coup d'état etc ...

    Le propos de ce post est de parler du Mariage:
    Le votre vous a mené à quoi?
    Certains se disent qu'ils sont dans une voie de garage! Pourquoi? En vous mariant saviez vous, à quoi vous vous engagiez en réalité?
    Le mari ou la femme peut mourir, mais vous ne perdrez plus la nationalité, vous ne cesserez pas d'être français ou française !!! L'époux royal peut mourir, mais la royauté ne vous quittera plus au point qu'une tradition disait qu'une veuve royale ne peut être prise que par un autre roi. Lorsque Adonijah, le frère de Salomon demanda Abischag la Sunamite, Salomon le fit tuer parce qu'il avait attaqué son trône: 1 Rois 2,22a: "Le roi Salomon répondit à sa mère : Pourquoi demandes-tu Abischag, la Sunamite pour Adonija ? Demande donc la royauté pour lui car il est mon frère aîné..." Pourquoi passer d'une demande de mariage à la royauté? La réponse est que Abischag la Sunamite était la dix-huitième femme du Roi David.

    Aujourd'hui, la royauté et ses principes ne sont pas enseignés dans nos églises à cause de l'ignorance de ce sujet, alors que selon Actes 15,13-18 et Amos 9,11-12: l'Eglise de Yeshua, c'est la Royauté du Roi David. (J'ai beaucoup à dire ici)
    En Israël, les mariés sont considérés dans la tradition comme roi et reine.
    Des jeunes filles se vendent pour une bouchée de pain ou d'hamburger, j'ose pas dire chikwangue ..., des jeunes gens se pervertissent en échange d'une gloire de pacotille etc ... les exemples sont légions ...
    Des couples se brisent parce qu'ils n'ont pas su aborder le virage de la royauté quand celle-ci les a visité !!!
    Des maris abandonnent la femme de leur jeunesse, de leur souffrance pour des formes plus attrayantes, repoussant cette première dans l'obscurité, la honte et la pauvreté alors qu'eux jouissent de la richesse et la gloire, alors qu'en royauté, la première femme est sacrée !!!
    La polygamie est du domaine royal, hors de la richesse et la gloire, c'est une folie folle, c'est une impossibilité impossible. Celle-ci, la polygamie, obéissait à des lois, à des principes etc

    Malheureusement, aujourd'hui, les princes, les descendants royaux marchent à pied, dépouillés du savoir sacré, du savoir royal. Ayant perdu la boussole qui est censée nous ramener dans la royauté, nous la mimons et nous jouons comme jouent les enfants au roi et à la reine, mais sans l'être, nous nous en persuadons chaque jour, tandis que pour d'autres nous tendons vers elle !!!
    En France, la tête du Roi a été coupée comme celle de Jean Baptiste. La pensée royale avec ses principes a été mise à terre mais ceux qui dominent firent alliance avec la Vénérable maison Royale d'Egypte dont tout l'art royal et ses symboles caractérisent la République. Conclusion, on ne peut se passer d'elle, de la Royauté.
    Esther, tu n'es pas mariée à cause de vos amourettes, non ??? Esther tu es parvenue à la royauté, il est temps de te revêtir de tes vêtements royaux, de l'enseignement royal, il est temps de devenir reine, pas juste une femme avec sa jalousie, ses craintes, ses tourments etc , mais plus qu'une femme, UNE REINE, car la vie du Roi et donc du ROYAUME en dépend.
    Le Mari-Roi ou l'épouse-Reine par qui vous y accédez n'est que le moyen par lequel VOUS ÉPOUSEZ LA ROYAUTÉ, par lequel la Royauté s'attache à vous !!!
    Vous voulez la richesse et la gloire, recevez la pensée de Christ, la pensée royale. D'ailleurs ceux qui s'attachent à Christ, le Roi recevront le Centuple autre nom de la richesse et de la gloire et donc autre nom de la Royauté !!!
    Cessez d'être juste un homme, juste une femme, Devenez roi et reine en Christ !!!
    à quoi êtes-vous parvenus?
    Esther, homme ou femme, réveillez vous ou que vous soyez dans le monde, IL EST TEMPS DE REVÊTIR VOS VÊTEMENTS ROYAUX !!!
    PENSÉE DU 29/10/17

    Shalom à tous !

    J'ai à cœur une pensée pour la descendance d'Abraham :

    Genèse 13,15 : "Car tout le pays que tu vois, je le donnerai à toi et à ta postérité pour toujours."
    Genèse 23,14-18 : " Et Ephron répondit à abraham, en lui disant : Mon seigneur, écoute-moi! Une terre de 400 sicles d'argent, qu'est-ce que cela entre moi et toi ? Enterre ton mort. Abraham comprit Ephron; et Abraham pesa à Ephron l'argent qu'il avait dit, en présence des fils de Heth, 400 sicles d'argent ayant cours chez le marchand. Le champ d'Ephron à Macpéla, vis-à-vis de Mamré, le champ et la caverne qui y est, et tous les arbres qui sont dans le champ et dans toutes ses limites alentour, devinrent ainsi la propriété d'Abraham, aux yeux des fils de Heth et de tous ceux qui entraient par la porte de la ville,"

    Nous pouvons dire que selon les apparences Abraham n'a pas reçu l'accomplissement de sa promesse, vu qu'il a du acheté un lopin de terre pour enterrer sa femme Sarah.
    Imaginez vous avec une promesse aussi énorme que la sienne et que vous manquiez un lieu où enterrer une personne proche au point que vous deviez acheter la parcelle de terre pour honorer votre mort. Que penseriez-vous de votre promesse ? et surtout que penseriez-vous de Celui qui a fait la promesse ?

    Son travail consistait à peser les 400 sicles d'argent. La tradition d'Israël enseigne que le nombre 400 représente les forces négatives qui s'opposent à l’œuvre divine. Par sa persévérance, Abraham devait vaincre l'opposition de ces forces négatives et ainsi racheter la terre de Canaan de leurs mains (raison des 400 sicles d'argent et non d'or)
    Il a accompli sa tâche de sorte qu'il a assuré pour sa postérité l'accomplissement de sa promesse. Il a été PARTENAIRE avec Dieu pour assurer à sa postérité l'accomplissement de sa promesse.
    Quand une promesse, vous a été faite, saisissez-la fermement ! Persévérez avec elle, soyez partenaires avec celui qui vous a fait la promesse car Il est Fidèle.
    Vous rachetez en fait le domaine de votre promesse des mains des forces négatives qui la retiennent à ce jour. Faites comme Abraham, pesez les 400 sicles d'argent, que rien ne manque, et garantissez de la sorte à votre descendance tant physique que spirituelle de jouir de l'accomplissement de votre promesse.
    Car il faut toujours sortir la lumière du sein des ténèbres, TOUJOURS !!!
    C'est le symbole que l'on retrouve avec les 4 lépreux qui ramenèrent le centuple, l'abondance à Samarie après la prophétie d'Elisée !!! Cette abondance prophétisée par Elisée était dans le camp ou sous la coupe des forces négatives à son peuple. (4X100= 400).
    Celui qui a fait la promesse est fidèle, à nous de persévérer jusqu'à l'obtention de la promesse.

    Je vous souhaite de jouir de votre promesse en Christ et je vous souhaite aussi de devenir une fontaine abondante pour les générations à venir !!!

    Pour cela n'hésitez jamais à peser les 400 sicles d'argent !!!

    Bonne méditation !!!