PENSÉE DU 15/02/18: SOUFFRE AVEC LUI ET ENTRE !!!

J'ai lu quelque part que la mort de Yeshua était un accident non prévu par Dieu, comme j'ai entendu un jour d'un éminent personnage que la mort de Yeshua était un échec !!!

Je vais par ces quelques lignes nous aider les uns et les autres.
La tradition orale d'Israël nous apprend qu'il y a deux messies, l'un étant "fils de Joseph" et l'autre étant "fils de David". Le premier cité a pour particularité de souffrir et d'être retiré de la scène et le second, quant à lui, a la particularité d'être vainqueur et d'établir le règne messianique sur terre.
Il faut donc avoir la connaissance de cette approche existante dans la tradition d'Israël pour comprendre le parcours de Yeshua Ha Mashiach.

Matthieu 15,6 : "Vous annulez ainsi la parole de Dieu au profit de votre tradition."

Cette tradition a pris le dessus au milieu du peuple depuis qu'Esdras l'a érigé comme référentiel national depuis le retour de Babylone. C'est la génération des Tannaïm (les spécialistes de la tradition orale) qui s'établit et à laquelle Yeshua fait face.

Matthieu 16,21-23 : " Dès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu'il fallait qu'il aille à Jérusalem, qu'il souffre beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu'il soit mis à mort, et qu'il ressuscite le troisième jour. Pierre, l'ayant pris à part, se mit à le reprendre, et dit : À Dieu ne plaise, Seigneur ! Cela ne t'arrivera pas. Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre : Arrière de moi, Satan ! tu m'es en scandale ; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes."

Ici, nous comprenons clairement, que les souffrances de Yeshua ne sont pas un accident de l'histoire, ni un échec de sa mission, car elles sont directement liées à sa résurrection. Dire que sa mort est un accident qui ne devait pas arriver, implique que sa résurrection l'est aussi, et cela est très grave.

1 Corinthiens 15,17 : "Et si Christ n'est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés."

Ceux qui ont composé les textes évangéliques n'ont pas écrit tels des ignorants. Nous découvrons que Yeshua est appelé "fils de Joseph" (Luc 4,22 et Jean 1,45) ET qu'Il est aussi appelé "fils de David" (Matthieu 9,27 et 21,9).

En fait ils réunissent la geste des deux "messies" en UN car c'est de cela qu'il s'agit en réalité.

Luc 24,25-27 : "Alors Jésus leur dit : O hommes sans intelligence, et dont le cœur est lent à croire tout ce qu'on dit les prophètes ! NE FALLAIT- IL PAS QUE LE CHRIST SOUFFRE CES CHOSES ET QU'IL ENTRE DANS SA GLOIRE ? Et commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les écritures ce qui le concernait."

En fait, c'est de cela dont il s'agit depuis toujours. La sagesse primordiale elle même l'enseigne dans différents mythes tel celui d'Osiris, le grain de blé qui tombe en terre et qui féconde la terre d'Egypte.
Et Yeshua le dit aussi dans Jean 12,24 : "En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul; mais, s'il meurt, il porte beaucoup de fruit."

Sa mort n'est pas un accident, mais plutôt le plan divin par excellence car il fallait que la résurrection soit manifestée.

Psaume 126,5-6 : "Ceux qui sèment avec larmes moissonneront avec chants d'allégresse. Celui qui marche en pleurant, quand il porte la semence, revient avec allégresse, quand il porte ses gerbes."
Genèse 8,22 : "Tant que la terre subsistera, les semailles et la moisson, le froid et la chaleur, l'été et l'hiver, le jour et la nuit ne cesseront point."

À travers cette idée des deux messies, l'un souffrant et l'autre victorieux, se cache en fait les deux périodes de la vie de l'appelé de Dieu que sont les semailles et la moisson etc...

Actes 14,22 : "Fortifiant l'esprit des disciples, les exhortant à persévérer dans la foi, et disant que c'est par beaucoup de tribulations qu'il nous faut entrer dans le royaume de Dieu."

LA SOUFFRANCE EST LA PORTE POUR LA GLOIRE.

Paul dit dans Philippiens 3,10-11 : "Ainsi je connaîtrai Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort, pour parvenir, si je puis, à la résurrection d'entre les morts."

Lorsque vous prenez le pain brisé de la Sainte cène, vous prenez la part de ses souffrances nécessaire à vous introduire dans votre part de joie que vous annonce la coupe de vin.

PAS DE SEMAILLES, PAS DE MOISSON !!!
PAS DE SOUFFRANCE, PAS DE GLOIRE !!!

Voilà pourquoi Paul dit dans Romains 8,18 : "J'estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous."

2 Timothée 2,11-12 : "Cette parole est certaine : Si nous sommes morts avec lui, nous vivrons aussi avec lui; si nous persévérons, nous régnerons aussi avec lui ; SI NOUS LE RENIONS, LUI AUSSI NOUS RENIERA."

En Christ, c'est ce principe qui prédomine : la souffrance et la gloire. Si vous ne souffrez pas pour une chose, c'est que quelqu'un a souffert pour vous, et c'est la raison pour laquelle vous lui serez toujours redevables.

2 Corinthiens 5,14-15 : "Car l'amour de Christ nous presse, parce que nous estimons que si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts; et qu'il est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux."

Vous devez un moment donné "mépriser l'ignominie", "dépasser le seuil de souffrance" et entrer dans votre gloire car n'oubliez pas "FRAPPEZ ET L'ON VOUS OUVRIRA".

Matthieu 20,21-22 : "Il lui dit : Que veux-tu ? Ordonne, lui dit-elle, que mes deux fils, que voici, soient assis, dans ton royaume, l'un à ta droite et l'autre à ta gauche. Jésus répondit : Vous ne savez ce que vous demandez. Pouvez vous boire la coupe que je dois boire ?"

Là où vous trouvez de l'eau, c'est parce qu'un puits a été creusé là ! Il y a eu là de la souffrance !!!

2 Corinthiens 4,8-12 : "Nous sommes pressés de toute manière, mais non réduits à l'extrémité; dans la détresse, mais non dans le désespoir; persécutés, mais non abandonnés; abattus, mais non perdus; portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps. Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle. Ainsi la mort agit en nous, et la vie agit en vous."

Ainsi donc : "Réjouissez-vous, au contraire, de la part que vous avez aux souffrances de Christ, afin que vous soyez aussi dans la joie et dans l'allégresse lorsque sa gloire apparaîtra." (1 Pierre 4,13)
TOUT EST POSSIBLE À CELUI QUI CROIT, seulement, es tu prêt à frapper à la porte de la souffrance jusqu'à ce qu'elle s'ouvre pour toi sur le pays de ton attente !!!
CAR TOUT A UN POIDS, TOUT A UN PRIX !!!

Je finis ici, Hébreux 12,2 : "Ayant les regards sur Jésus, qui suscite la foi et la mène à la perfection ; en échange de la joie qui lui était réservée, il a souffert la croix, méprisé l'ignominie, et s'est assis à la droite du trône de Dieu."

Un disciple de Yeshua se charge de sa croix, de ses souffrances, le suit, méprise l'ignominie et finira sur le trône !!!
C'est le Chemin des grands, il n'y en a pas d'autres !!!

 
Bonne méditation !!!
 

Pensée du 14/02/18 : "ET VOUS, QUI DITES VOUS QUE JE SUIS"

Shalom à tous,

Après un échange avec quelques personnes, j'ai à cœur de clarifier une chose importante.
Ceux qui me suivent depuis quelques années déjà, me qualifient de "docteur de la loi", "d' homme de la Torah", bref d'un "connaisseur de la Torah d'Israël" etc ...
L'attrait de ces nouvelles connaissances étant très fort, à travers l'approche hébraïque des textes, des valeurs numériques etc ..., certains peuvent avoir tendance à perdre pieds et à oublier l'enjeu de notre démonstration et de ce qui nous caractérise.

De par mon expérience, j'ai vu que la connaissance de Yeshua en tant que Mashiach n'est pas reconnue parmi les Juifs, sauf parmi ceux qui sont connus comme les "juifs messianiques".

Aujourd'hui encore quand un juif normal devient "chrétien", c'est-à-dire reconnaît Yeshua comme son Messie, il est mis à l'index de sa famille et je ne vous parle même pas du juif orthodoxe !!!
Ceci est dû au fait que Notre Seigneur Yeshua est un scandale national en Israël, un faux-messie, à l'instar d'un Sabbatai Tzvi ou d'un Jacob Frank.

C'est ici que face à l'immensité de la connaissance que nous y rencontrons, notre fidélité à l"homme de Galilée est éprouvée.

Aucun rabbin d'aujourd'hui, à moins d'une révélation divine, ne vous dira: Yeshua Ha Mashiach !!!
Matthieu 16,15-17 : " Et vous, leur dit-il, qui dites vous que je suis ? Simon Pierre répondit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Jésus, reprenant la parole, lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui es dans les cieux."
Cette foi dite "chrétienne" ne repose que sur ceci : Croire que ce Yeshua venu en chair est le Mashiach annoncé par les prophètes.

Tous les livres de la Tradition Orale d'Israël nous enseigneront tout ce que nous avons besoin de connaître en ce qui concerne la Torah et le thème du Messie. Mais, Il ne nous désignerons pas Yeshua de Nazareth comme étant le Messie car cela leur est caché jusqu'à ce jour. Cela est une révélation !!!

Jean 20,31 : "Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom."
Actes 2,36 : "Que toute la maison d'Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ CE Jésus que vous avez crucifié."
Hébreux 13,12-13 : "C'est pour cela que Jésus aussi, afin de sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte. Sortons donc pour aller à lui, hors du camp, en portant son opprobre."
1Jean 2,22-23 : "Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Celui-là est l'Antéchrist, qui nie le Père et le Fils. Quiconque nie le Fils n'a pas non plus le Père; quiconque se déclare publiquement pour le Fils a aussi le Père."

Ce message fut porté par les premiers apôtres ainsi que par l'apôtre Paul, lui même tant décrié par ceux qui goûtent sans discernement à la Torah Orale.

Actes 17,2-3 : "Paul y entra, selon sa coutume. Pendant trois sabbats, il discuta avec eux, d'après les Ecritures, expliquant et établissant que le Christ devait souffrir et ressusciter des morts. Et Jésus que je vous annonce, disait-il, c'est lui qui est le Christ."

La particularité de Paul est qu'il a compris que Yeshua est le premier-né d'entre plusieurs fils et qu'il est le précurseur d'une race nouvelle , des fils devant faire la même expérience avant de régner avec Yeshua : Souffrir avec lui pour régner avec Lui !!! Paul a vulgarisé et popularisé ce fait en le mettant à la portée de tous.

Cette expérience-là est celle recherchée et désirée par les plus sages des kabbalistes et les plus vénérables maisons initiatiques que cette terre est portés !!!
L'assemblée de Yeshua est fondée sur la révélation que Yeshua est Le Mashiach.
Pour nous qui sommes des nations, nous entrons dans le secret de la Torah, mais pas n'importe laquelle : La Torah du Mashiach.

Pour cela nous devons d'abord croire que Yeshua est le Messie.

Quelles que soient les découvertes innombrables qu'Il me donne de découvrir dans l'étude de la Torah, il est important que vous qui me suivez depuis longtemps, puissiez comprendre que c'est Yeshua lui même en 2002 qui m'a conduit dans l'étude et que pour moi, mon fondement, mon appui, c'est LUI : YESHUA, LE ROI DE TOUS LES ELOHIM !!!
Il est mon phare dans la nuit, mon référentiel quand la tempête fait rage !!!

Vous donc qui aimez cette dimension du savoir et de la connaissance, n'oubliez pas que les frères de Joseph ne l'ont pas encore reconnu . Ne perdez pas l'équilibre, ne perdez pas votre essence quand le vertige du savoir vous aura pris ou quand vous serez pris par l'ivresse de la connaissance.
Rappelez vous de sa question : " Et vous, qui dites vous que je suis ? "
Il ne s'agit plus des premiers apôtres aujourd'hui, ni de Pierre, ni de Paul mais de VOUS !!!

Apocalypse 19,10d :"Car le témoignage de Jésus est l'esprit de la prophétie."

Aussi loin que la barque de votre quête vous mène, n'oubliez pas que : "Yeshua est l'ancre sûre et solide de notre âme" qui nous gardera dans l'intimité divine, là où nous devons véritablement être en tout temps.

Je finis en disant que quand vous croyez cela, un autre enseignement se présente à vous, une lecture qui échappe aux pharisiens dont le judaïsme d'aujourd'hui est l'héritier, et qui échappe aux saduccéens dont les karaïtes d'aujourd'hui sont les héritiers.
 
Bonne méditation à tous !!!

PENSÉE DU 12/02/18
 

Shalom à tous ! Une pensée pour tous !!!

Voici l'une des lois de la prière méprisée et oubliée par beaucoup !!!

Deutéronome 17,9 - 10 : "Tu iras vers les sacrificateurs, les lévites, et vers celui qui remplira alors les fonctions de juge; tu les consulteras, et ils te feront connaître la sentence. Tu te conformeras à ce qu'ils te diront dans le lieu que choisira l'Eternel, et tu auras soin d'agir d'après tout ce qu'ils t'enseigneront."
Le mot hébreu "tephilah", signifiant prière dérive du mot "palal" qui signifie arbitrer, juger, intercéder etc ... C'est en ayant cela à l'esprit que Yeshua, pour nous inciter à persévérer dans la prière, nous présente la parabole du juge inique.

Dans la plupart des cultures, entre autres africaine, ceux qui nous aident, qui prient pour nous, ou ceux dont les jugements s'imposent à nous, ce sont les morts, nos pères qui nous ont précédés dans l'au-delà etc ...
C'est donc ainsi qu'un culte aux morts, qui il faut le dire, "ne sont pas morts" pour la culture africaine, s'est organisé donnant une grande place, celle des juges décidant de nos destinées, à nos aïeux, morts.

Selon notre texte de méditation, il est recommandé aux vivants de se tourner vers les vivants et non vers les morts, aussi grands qu'ils aient été.
L'expression "L'Elohim de vos pères" ne signifie pas que l'invocation se tourne vers les pères, mais bien vers "L'Elohim que les pères ont servi".
Yeshua va donner un coup dans la fourmilière, en disant à son public : "Celui qui me voit, voit celui qui m'a envoyé" et encore "Celui qui reçoit celui que j'aurai envoyé me reçoit, et celui qui me reçoit, reçoit celui qui m'a envoyé."
Yeshua étant Juge des vivants et des morts, ses envoyés le sont donc par procuration, de sorte que celui qui rencontre l'envoyé du Juge des vivants et des morts, le rencontre en personne.

Réalisez-vous que vos demandes, requêtes, prières et supplications doivent être présentées en présence du Juge des vivants et des morts, Le Souverain Sacrificateur établi sur la maison de Dieu, Yeshua?
Corneille priait, et il fut dirigé vers Pierre pour voir l'exaucement de sa prière.
Vos exaucements véritables ne dépendent pas d'un mort ou même d'un esprit quelconque. Ils dépendent de la découverte du Juge de Dieu reconnu par le Tribunal céleste pour votre Juridiction spirituelle.
Passer outre le principe de la juridiction, vous pénalisera à très long terme, jusqu'à ce que vous le reconnaissiez.
Jacob fuit sa terre à cause de la colère d'Esaü pendant plus de 20 ans, et pour y retourner, il dut se prosterner 7 fois devant lui.

Beaucoup pensent que cela est lié à l'appartenance religieuse etc ... détrompez vous ! Le juge est établi pour tous, sans coloration ou appartenance religieuse.

Ainsi, si "vos morts" vous aiment vraiment, ils doivent vous diriger vers le vivant exerçant la fonction de juge de ce temps-là. Pour chaque domaine vers lesquels vos prières vous conduisent, vous devrez traiter avec le maître du seuil.
Il n'y a pas ici d'entrée par effraction, car ceux qui s'y hasardent finissent comme cette homme qui fut chassé de la salle du festin, n'ayant pas la tenue appropriée !!!

Respectez l'ordre divin, attachez-vous à l'honorer ou que vous soyez !!!

YHVH ne permit point que le peuple connaisse la tombe de Moïse, de peur qu'un culte s'organise autour de sa tombe au détriment de l'autorité du nouveau dirigeant qu'était Josué.
Les gens ont tendance à sacraliser celui qui n'est plus et à mépriser celui que leurs yeux voient.

Bonne journée à tous !
 
Afficher la suite de cette page